03 avril, 2010

L'air du temps !

Cette année le M16 se porte haut sur la poitrine.

Les gens très cultivés sont toujours de gros lecteurs. Je n'échappe pas à cette règle. C'est pourquoi, si vous étiez passé en début d'après midi chez moi, vous m'auriez trouvé dignement assis dans mon canapé lisant studieusement le Télé7jours de la semaine en cours (27 mars ou 2 avril). Tandis que je parcourais ce summum de la pensée, j'arrivai à la page 90 où je pris connaissance des derniers potins concernant Christine Bravo, la gracieuse animatrice que tout le monde connait. Et là, l'opuscule imprimé en quadrichromie manqua de me tomber des mains.

En effet, je venais de lire, et je cite in extenso :
"Christine styliste
En 2008, grand-mère à 52 ans, d'un peti Felipe, et lasse de voir les bébés en bleu ou en rose, elle crée avec son amie styliste Françoise Villeneuve une collection de vêtements de bébés, Bravollywood. Des matières luxueuses, des prix chics, un stylisme choc, : des tee-shirts imprimés avec le visage du Che ou des phrases : Vient de paraître ou Attention, futur ado !


A vrai dire que Christine Bravo se lance dans la vente de vêtements pour bébés, je m'en moque éperdument : elle fait ce qu'elle veut. Elle aurait tout aussi bien pu lancer une marque de bière, qu'une gamme d'outils de jardin, je m'en serais tout autant fichu.

De la même manière, que je me moque qu'elle nous apprenne " Vous ne trouverez pas chez nous d'articles "Made in China". J'ai en effet rejeté la notion de fabrication massive, forcément plus rentable, effectuée par des "petites mains" surexploitées". Tant pis si elle n'a pas compris que même en Chine, les gens ont besoin de manger fut-ce en étant surexploités. C'est un peu idiot de dire cela surtout quand comme elle, on se targue d'avoir des origines espagnoles modestes. Parce que si à une certaine époque, des bobos au grand cœur avaient décrété qu'il ne fallait pas utiliser de main d'œuvre étrangère surexploitée, sa famille aurait eu le droit de crever de faim. Parfois, on fait ce qu'on peut avec ce que l'on a, simplement parce que "nécessité fait loi" et qu'il faudra patienter pour bénéficier d'une convention collective ultra-protectrice.

Même si je pense qu'un enfant devrait pouvoir aller à l'école, je préfère tout de même un enfant qui travaille et mange que le même qui crève de faim. Il est toujours dangereux d'être occidentalocentré. Chez nous aussi, à une époque pas si ancienne, les petites mains furent exploitées, et ce n'est qu'avec la richesse induite par le système capitaliste qu'on put préserver nos chers petits des galeries de mines ou des filatures. Si je ne connais rien à la mode enfantine, je voulais juste rappeler à cette dame que la bonne conscience et les postures outrageusement moralistes n'ont jamais créé de richesses à partager.

Mais, sitôt passée cette entrée en matière bien digne d'une journaliste et chroniqueuse de gauche - après tout chacun ses idées - le fin du fin arrive lorsque l'on consulte la boutique en ligne. C'est ainsi qu'en fonction du profil psychologique que vous pensez observer chez votre bébé, vous aurez le choix entre "bébé cool", "bébé hype" ou encore "bébé mystique".

Au rayon "bébé cool", dans la section t-shirts et marcels, vous aurez ainsi le droit de faire arborer par votre enfant soit le célèbre sigle Peace and love créé par Bertrand Russel ou encore une superbe feuille de cannabis rose stylisée. Rappelons, même si je suis loin d'être un père la morale, que le cannabis est un produit stupéfiant. Ensuite, on passe aux "bébés hypes", lesquels pourront arborer de jolis slogans tels que "Ni Dieu, ni maître" avec le logo anarchiste à moins que ce ne soit "I love my uncle gay". Pauvres bébés, obligés dès leur plus jeune âge d'affirmer des opinions politiques auxquelles ils ne comprennent rien. Et dire qu'ensuite on se plaint de l'enrôlement des gamins dans les guérillas du monde entier ! Quant au second, on peut se demander en quoi l'orientation sexuelle de leur oncle est importante dans le fait qu'ils l'aiment. Espérons seulement que le tonton ait fait son coming out !

Mais, last but not least, la page des nouveautés nous montre le même t-shirt arborant fièrement la tête de l'humaniste Che Guevara immortalisé le 5 mars 1960 par korda. C'est vrai que la photo est réussie et que le Che a une belle gueule comme ça, le regard tourné vers l'avenir, sa virilité rehaussée par cette barbe mal taillée de baroudeur. Pour le reste, bien sur madame Bravo se fiche de savoir ce que cet étudiant en médecine, fils de bonne famille et icône des jeunes filles tout juste pubères en mal d'amour, a bien pu faire. L'important c'est l'esthétisme.

On peut être ignoble avoir une démarche ignoble, pourvu que ce soit joli et correctement marketé, tout passe : le bourreau sanguinaire peut devenir un pur jeune homme idéaliste. Concernant les faits d'armes du bel Ernesto, vous pouvez en voir un bref aperçu sur l'article ce blog, glané au hasard d'une recherche google "Che Guevara camps de concentration". Bien entendu, au delà des réactions partisanes, on peut aujourd'hui affirmer qu'il existe une controverse entre historiens sérieux à propos du Che, lequel aurait eu la main lourde lorsqu'il rendait justice. Mais comme bébé n'en sait pas plus que madame Bravo à propos du Che, il arborera candidement la photo d'un criminel sur son joli petit t-shirt. Dommage que Pol Pot n'ait pas eu une jolie gueule, il aurait pu figurer sur des t-shirts.

Au-delà de ces choix esthétiques plus que moralement discutables, ce qui est terrible c'est que des parents puissent ainsi bafouer l'innocence des petits enfants. Le rose pour les filles et le bleu pour les garçons vous ennuient ? Cassez les codes des couleurs et choisissez du fuchsia ou du parme mais de grâce laissez les encore quelques années ignorants des vicissitudes du monde. Laissez les arborer des nounours ou autres petites animaux stylisés un peu niais parce que c'est de leur âge. Si j'étais moins soucieux de ma prose, j'aurais envie de hurler : bande de bobos de merde, cessez de vous plaindre parce qu'il existe de par le monde des enfants soldats si c'est pour habiller des nourrissons avec des slogans politiques, parce que les enfants soldats ne sont justement à la solde que de courants politiques". Dans les stades moraux de Kohlberg auxquels j'avais consacré un article voici déjà longtemps, ces gens là en sont restés au stade pré-conventionnel, ne valant sans doute pas les nourrissons qu'ils habillent.

Mercredi soir, je dinais avec un ami qui revenait d'un long séjour de huit mois en Amérique du sud. A Paris depuis quelques jours seulement, il me disait qu'alors que notre vin et notre bonne chère lui manquaient tellement dans la jungle, il lui suffisait de quelques jours en France pour être déprimé et se dire qu'on avait vraiment un pays de merde. J'ai d'ailleurs assisté ce soir là à une violente altercation avec un bobo assis à côté de nous, lequel est reparti la queue entre les jambes, ayant compris qu'être un baroudeur ce n'était pas allez glander sur une plage du Costa Rica en n'ayant de contact avec l'autochtone qu'au travers du larbin qui vient vous servir votre cocktail.

Paraphrasant mon confrère H16, je peux vraiment dire que ce pays est foutu.


6 Comments:

Blogger Lolik said...

Excellent !
C'est sûr que Pol Pot sur des t-shirts ça aurait eu de la gueule...

3/4/10 12:36 PM  
Blogger ombre said...

Tout à fait Philippe psy ! De plus qu'un bébé au sommet de la sagesse, dédaigne tout ce qu'il y'a de superficiel dans la dépense vestimentaire.
http://img293.imageshack.us/img293/557/funybaby5ky6.jpg

3/4/10 4:24 PM  
Blogger Dorothée said...

Bel article... Je ne comprends pas non plus comment un type qui a du sang sur les mains peut être autant adulé ... ceci dit il est principalement adulé par les ados qui le placarde au-dessus de leur lit, ce qui n'est pas une référence.

3/4/10 10:12 PM  
Blogger h16 said...

Pour les t-shirt Che, je te conseille celui-ci : http://s.hassut.com/hassut/f/9/3/2039.jpg

Je regrette juste que tu n'aies pas fourni plus de détails sur l'intéressante satellisation du bobo. C'est toujours touchant, un gros mammifère mou qui se fait cogner.

3/4/10 11:08 PM  
Blogger Robert Marchenoir said...

Vous devriez absolument faire un échange de liens. C'est un nid de futurs clients. Le seul problème est qu'il faudra attendre une petite quinzaine d'années. D'un autre côté, vous pouvez aussi cibler les mères, sûrement très atteintes.

Qu'est-ce qu'il n'a pas aimé, en France, votre pote baroudeur ?

3/4/10 11:54 PM  
Blogger El Gringo said...

Bravo'llywood... ça fait mieux que Mamie'pochetron, non?

6/4/10 12:02 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home