26 septembre, 2010

J'ai de la peine ! (2)


Il m'a été très difficile d'écrire cet article car il est complexe de savoir pourquoi la séduction ne fonctionne pas chez ces femmes qui viennent me consulter en se plaignant de leur solitude.

Comment répondre de telles demandes ? Comment faire en sorte que la personne en face de moi rencontre l'homme de sa vie ? Bien sur, je pourrais rester sur la réserve et me servir du stoïcisme comme d'un bouclier. Je pourrais aussi citer Cicéron qui aurait expliqué que le célibat n'est pas un obstacle au bonheur et recommander de lire ou relire Les Tusculanes dans lequel l'auteur explique très bien cela avec son style inimitable. 


Toutefois, puisque l'on parle de stoïcisme, on fait obligatoirement référence à Epictète et à son célèbre Manuel. Et l'on se souvient qu'il y a ce qui dépend de nous et ce qui n'en dépend pas. Ce qui dépend de nous, ce sont nos actions et nos pensées, et rien d'autre. Les autres, notre réputation, le corps, etc., ne dépendent pas de nous.

Ainsi, une rencontre, c'est soi-même face à un autre. C'est la conjonction entre ce qui dépend de nous (actions et pensées) et ce qui n'en dépend pas. On doit donc se souvenir que l'on ne plaira jamais à tout le monde car les autres ne dépendent pas de nous mais aussi que l'on peut faire en sorte d'améliorer ses compétences en agissant sur nos actions et nos pensées, qui elles dépendent de nous.

Et c'est souvent là, que le bât blesse. Trop souvent, est-ce du à l'éducation, à de la timidité ou à un manque de confiance, voire à un excès, je suis confronté à des patientes qui sont persuadées que pour séduire, une femme n'a rien à faire. En bref, elle semblent suivre un manuel de séduction à l'usage des jeunes femmes de bonnes familles datant des années cinquante, dans lequel on leur aurait dit de porter du rose, un rouge à lèvres discret, de sourire et de rester assise, parce qu'il est bien connu que le prince charmant frappera à leur porte et qu'une femme n'a qu'à attendre.

Hélas l'époque a changé. La révolution sexuelle qui a beaucoup profité aux hommes fait qu'ils peuvent consommer sans s'engager et qu'ils ne le feront donc que si la belle en vaut  vraiment la peine à leurs yeux. Enfin, dans une ville comme Paris où l'on me dit qu'il y aurait deux à trois femmes célibataires pour un homme, l'affaire se corse encore plus. Être belle et se taire n'est donc plus la panacée sauf peut-être dans quelque province reculée dans lesquelles les mariages s'organisent encore pour, par exemple accroître le patrimoine foncier ou le cheptel de riches familles d'agriculteurs.


Parallèlement à ces femmes célibataires qui se lamentent sur leur sort, j'ai aussi dans ma clientèle d'autres femmes qui elles auraient l'embarras du choix. Je me suis amusé à demander à deux d'entre elles que je connais bien comment elles s'y prenaient. Les deux sont jolies, diplômées et d'excellentes familles et très intelligentes.

Les deux ont admis être plutôt mignonnes tout en sachant que la concurrence existait. Pour elles, le secret réside dans la manière dont fonctionnent les hommes, qu'elles connaissent par cœur. Selon elle toujours, le meilleur moyen reste "de jouer la fille".  Il ne s'agit ni d'en faire trop en tournant à la petite fille hystérique mais surtout non plus de ne pas en faire assez en surjouant la femme ultra-indépendante. Car selon elles, l'homme serait naturellement porté à protéger mais aussi à conquérir ce qui pour lui a du prix. Les deux me disent que cela marche à chaque fois. Que les scénarios peuvent varier en fonction des profils d'homme mais que la trame reste identique : il faut s'adresser au mâle qui réside en chaque homme. Sourire, rire à ses blagues, accepter d'être une "faible femme" , s'intéresser à lui et à ses exploits, sont pour elles des recettes aussi éculées qu'éprouvées qu'il suffit juste de doser avec intelligence.

Il faut accepter d'être un enjeu mais surtout pas de tenter de rester au niveau de l'homme pour éviter d'être sur son terrain et pire de le dominer. Ainsi, l'une d'elle m'expliquait que de toute manière, rien qu'en la voyant et en l'entendant s'exprimer, tout homme intelligent savait qu'elle était de bonne famille, sans doute diplômée et intelligente. Dès lors, pourquoi prouver encore ce que chacun constate intuitivement ? Ainsi, m'expliquait-elle, si on ne cherche rien d'autre qu'à passer un bon moment, on peut discuter à bâtons rompus d'égale à égal. En revanche, si l'interlocuteur est intéressant, il faut passer sur un autre plan. J'ai demandé à chacune d'elle de me rédiger une page dans lesquelles elles pourraient expliquer leurs recettes.

De tout cela il résulte que la séduction ne semble pas difficile mais semble plus naturelle aux unes qu'aux autres. J'ai aussi pu constater que chez ces patients intelligentes et surdiplômées, il y avait une sorte de dédain vis à vis de leur propre sexe vécu comme "inférieur". Ainsi, elles me disent refuser de s'abaisser à jouer un tel rôle de séductrice et à employer des "armes de femmes". Un peu comme si les amres des hommes, que je suppose être l'agressivité et la confiance en soi absolue ou tentant d'apparaître comme telles, étaient la panacée.

Hélas, pour séduire un homme, j'ai l'impression que les femmes n'ont jamais trouvé mieux à utiliser que des armes ... de femmes. Mais le sujet reste à creuser et j'attends les "copies" de mes chères patientes.

20 Comments:

Blogger GCM said...

Je sais c'est bête, mais ça me fait rire... C'est adressé tout spécialement à Thominou...

http://www.dailymotion.com/video/x6xdbr_panpan-master-fujiko-cuir-moustache_music

27/9/10 12:18 PM  
Blogger Caroline (Caro) said...

Atteint de procrastination ? C'est étonnant pour un psy !!

Vous n'êtes pas tenu de tenir vos promesses puisque vous n'êtes pas un homme politique !!! J'aurai tout de même voulu savoir ce que vous saviez de la séduction féminine Ce n'est pas très gentil d'avoir donner tout un tas d'élément à la gente masculine et rien pour les filles !!!!! C'est de la discrimination , que l'on m'avertisse la Halde!!!

Je suis un peu pareil lorsque la flemme s'empart de moi ou que d'autres idées viennent court-circuiter la première. On ne devrait monter un club !!!!

27/9/10 12:52 PM  
Blogger Gabrielle said...

ah enfin vous avez appris à synthétiser :)

29/9/10 1:07 PM  
Blogger Caroline (Caro) said...

En attendant heureusement que certains commentateurs donnent des liens musicaux, des sortes de petites musiques d'attente !! Pour passer le temps. Entre cuir cuir cuir moustache et du piano jazz mon choix est fait.

Il synthétise car il a mis au point un système de télépathie! Plus besoin d'écrire d'articles , il n'a qu'à publier un titre. Et ceux étant à la pointe de la technologie recevront dans leur esprit son propos !!! C'est beau la science!!

Ou il doit se documenter auprès des mâles pour écrire son article ! Même si pour certaines c'est inutile, pensez aux autres!

30/9/10 12:04 PM  
Blogger Laurence said...

Une phrase de 11 mots pour dire que t'as rien foutu et 4 commentaires !!! t'es trop fort Phil !

1/10/10 11:17 AM  
Blogger Caroline (Caro) said...

"Une phrase de 11 mots pour dire que t'as rien foutu et 4 commentaires !!! t'es trop fort Phil " xD Hélas nous sommes perdu sans notre maitre! Il faut dire que le sujet est particulièrement prometteur et les hommes eux n'ont pas eu à attendre eux !

1/10/10 3:16 PM  
Blogger Orage said...

Alors, ça vient?

2/10/10 6:10 PM  
Blogger El Gringo said...

Bon, si en plus elle a une Harley pour augmenter le cheptel, alors là...

4/10/10 2:11 AM  
Blogger Lucie Trier said...

Bon. Je ne suis pas d'accord avec tout et vous êtes définitivement génial juste parce que vous avez mis Marilyn Monroe : quintessence absolue de la femme intelligente qui a toute sa vie parfaitement joué la conne, comme ces deux patientes qui ont elles l’embarras du choix.

Façon aussi dont Marylin Monroe utilise avec flamboyance la crucherie dans une gamme « old school » de correspondances aux codes, comme ces deux patientes : la conformation aux carcans de la féminité, externes à la personnalité profonde. C'est une méthode utilisée depuis des siècles par les plus grandes intrigantes et aussi dans l'art de la guerre.

C'était pour les femmes un chemin de traverse vers le pouvoir car la passivité leur aussi peu naturelle qu'aux hommes. (si si !) Et c'est effectivement intelligent tant il est plus efficace d'abattre un système en utilisant ses codes de l'intérieur, si biaisés soient-ils, qu'en tant qu'outsider.
Ceci dit il est difficile d’être congruent très longtemps là dedans et Marilyn Monroe a d'ailleurs eu une petite indigestion sur la fin. Pour une certaine partie des femmes une telle négation de soi posera problème. (Mais je reste optimiste sur les solutions.)

« En revanche, si l’interlocuteur est intéressant, il faut passer sur un autre plan. » Oh que oui. Cette méthode fonctionne finalement du feu de dieu pour draguer des shampouineurs, version masculine de la HB. Ceci dit, nous avons tous notre shampouineu(se) intérieur(e)et il faut bien reconnaitre qu'intelligents ou non c'est à cette partie de nous que la séduction s'adresse.

-c-

4/10/10 2:19 AM  
Blogger Boudeuse99 said...

Bon moi je ne suis ni intelligente, ni cultivée, ni très séduisante et je suis assez d'accord avec vous Philippe.
Si on veut ramasser un tocard, c'est la méthode idéale.
Même avec moi ça marche alors ...
Une jupe courte, des talons bien hauts, un parfum envoutant, un bout de poitrine dévoilé à peine ... on les regarde avec les yeux pleins de feu, on rigole bêtement à leurs blagues ... bref ... ils tombent comme des mouches.
Pour les retenir après, on ne céde pas trop vite, on leur dit qu'ils sont des amants merveilleux, on leur fait des bons petits plats, on ramasse les chaussettes sales et on leur dit que l'on aime ça nettoyer la lunette des toilettes ...
Bref ... on flatte leur virilité ! on les admire, on joue avec eux et on leur ment !
Et eux ils marchent à fond.
C'est possible et facile !

Maintenant, il y a un truc qui me dérange.
Ce genre de tocard n'a pas vraiment d'intérêt, non ?
Enfin j'imagine que si on est intelligente, cultivée et séduisante, on rêve à plus, non ?
Regardez, même moi, à mon niveau relativement bas, je veux mieux !

Ces hommes que vous évoquez qui ont besoin d'avoir l'impression qu'ils dominent leurs épouses, sans en avoir la capacité, et qui sont en fait menés par le bout du nez par elles (quelles roublardes ! sourire), n'ont pas vraiment d'intérêt.

Pourquoi ne pas nous donner des recettes pour séduire un vrai mec digne d'intérêt, que l'on puisse respecter et admirer, avec qui on puisse être nous-même sans qu'ils s'en sentent diminués, et nous indiquer la manière de le garder ?!

Heu ... mais je suis peut-être naïve ... ce genre de mec existe bien, non ?! sourire.

4/10/10 9:02 AM  
Blogger Caroline (Caro) said...

L'amour est d'une tristesse animalière! Mais vous avez mis dans le mille mr Psy. Vous auriez vraiment du demander à Lucie Trier de vous aider. La photo résume bien votre propos "Les hommes n'aiment pas les filles intelligentes" dixit Marilyn Monroe.

L'amour du prochain... Une blague dogmatique. Je crois que les Hommes n'aiment pas les Hommes tout simplement.

Il y avait aussi une citation que je ne retrouve plus, et dont j'ignore l'auteur qui résume bien mieux. Je vous la livre comme je m'en souviens: Un homme a besoin, d'une infirmière et d'une malade, d'une mêre doucereuse et d'une prostitué, d'une parfaite idiote cependant très serieuse. A celle qui saura parfaitement jouer tout ces rôles aura l'homme de sa vie à ses pieds pour l'éternité.

L'amour ? Une invention judéo chrétienne. Comme l'amitié, comme le bonheur comme tout un tas de choses.

Vous n'en finissez pas de me déprimer mr Psy, en transformant mes doutes en certitudes. "le moi l'esprit", passe en second plan, seule les apparences comptes (?)!!!

Les sentiments tout ce blabla de fifilles, n'existent pas, il y a bien une supériorité masculine , en ce sens que les hommes eux ny ont jamais cru à ces sensibleries!? ; )

4/10/10 11:18 AM  
Blogger Caroline (Caro) said...

@Boudeuse, "digne d'intéret". Oui le prince charmant ne peut pas se contenter d'être charmant. Mais il est nécessaire qu'il y est des intéréts en communs et que la femme soit également digne d'intéret pour lui.
Ily a deux questions complémentaires à se poser : Existe -t-il des Hommes intelligents cultivés passionnant, charmant (Il faut être honnète un instant si les femmes sont moins regardante sur le physique, il est nécessaire s'il n'est pas un prix de beauté qu'il est du charme ou qu'il soit charmeur).

Puis il est nécessaire de se poser la question de savoir si malgré son intelligence etc., l'homme recherche également ces qualités chez la femme.

Si pour la première je serai tenter de répondre qu'il exsite des Hommes intelligents, charmants, cultivés passionnants, , je ne suis pas sure que ceux ci souhaitent également connaitre des femmes intelligentes,franches et honnètes... Ils veulent que rencontrer des "FIFILLES" du moins le cliché de la femme entretenu par la société depuis trop longtemps pour que certains hommes puissent s'en émanciper.(A moins qu'il ne s'agisse que de phéromones??) Comme le dit Mr Psy, la révolution sexuelle n'a en réalité servit que les hommes comme à chaque fois (le petit h est volontaire!)

L'amour un jeu de dupe. Si vous vous êtes entiché d'un idiot paraissait idiote, si vous vous êtes entiché d'un intello ? Là je ne sais pas. Si vous êtes vraiment attiré, jouer le jeu de toute façon la fidelité n'est honnètement pas naturelle (quoique) vous ne resterez donc pas longtemps avec. Ou alors rester célibataire en espérant trouver un hypothétique prince charmant!

4/10/10 11:44 AM  
Blogger Orage said...

"Hélas l'époque a changé. La révolution sexuelle qui a beaucoup profité aux hommes..."
Diable! Pourquoi hélas?
La révolution sexuelle a profité à tout le monde, si, si!

4/10/10 12:18 PM  
Blogger V. said...

Pourquoi ne pas nous donner des recettes pour séduire un vrai mec digne d'intérêt,
(...)

Parce qu'il n'y en a pas.
Lorsque vous le voyez venir, il faut inventer.
Contrairement à ce que prétend Philippe Psy, les hommes sont certes pas très compliqués, mais restent complexes.
Le tocard sera toujours simple et ses ficelles pour passer pour complexe seront du cordage 22mm !

Il n'existe pas de recette pour séduire au delà des apparences.
Il en existe d'imparables pour séduire jusque là.

Tout dépend si on veut avoir pied ou nager en profondeur.

4/10/10 1:47 PM  
Blogger Alain said...

Je viens enfin de comprendre la citation de Sacha Guitry:
"Je conviendrai bien volontiers que les femmes nous sont supérieures -- si cela les dissuade de se prétendre nos égales."
;-)

4/10/10 5:00 PM  
Blogger Hermann said...

Je peux jouer avec vous ? ...
Si l'on admet que l'homme soit un tantinet égoïste et égocentrique, voici deux trucs :
- rire (tendrement) de lui quand il ment ou cache une émotion (genre : je suis dur et impitoyable, zéro défaut, même pas mal) et puis s'expliquer ; variante : prophétiser sa réaction > l'Homme songe : bigre, elle me connait vraiment bien, elle, cette part fiscale au corps de déesse, mieux que quiconque même ... hum, elle pourrait me juger alors ... (inquiétude) oui mais si elle me juge mieux que les autres ?! (Homme content)
- recevoir de lui, quand il vous tend la main pour vous tirer du pétrin (une mère, un chef), quand il essaye de vous faire grandir, avec des solutions à lui (qu'il vous faudra remouliner pour en faire des solutions à vous, je le crains) et quand c'est fait, communiquer : « maintenant je sais dire non à ... c'est grâce à Toi » (et l'homme de songer : bigre, elle n'est plus la même, elle est mieux, et c'est grâce à Moi). Homme offrir des fleurs de bon cœur.

4/10/10 5:20 PM  
Blogger Marteau de Narcisse said...

Boudeuse, qu'est-ce qu'un tocard ? Et qu'est-ce qu'un vrai mec digne d'intérêt ?
Concrètement, à quoi reconnaissez-vous l'un et l'autre ?
Cela m'intéresse beaucoup pour maximiser mes chances dans l'épouvantable loterie des sexes humides et/ou dressés.
Merci d'avance.

4/10/10 9:09 PM  
Blogger emmanuel said...

Philippe a donc développé une méthode Misery pour les femmes .... Comme quoi, faut pas critquer ...

4/10/10 9:17 PM  
Blogger Boudeuse99 said...

@Marteau de Narcisse :
Un homme digne d'intérêt ...
Chacune sa définition peut-être ...
La mienne : un homme qui serait assez sûr de lui pour ne pas chercher une compagne qu'il puisse dominer.

Je vais juste vous prendre un exemple, celui du domaine professionnel.

Je suis stupéfaite de constater la différence des réactions des hommes que j'ai croisés ...

Lorsque j'étais secrétaire ... aucun problème ... on m'aimait, on m'admirait de près de vouloir progresser, ... bref tous des hommes séduisants, intelligents et cultivés ... la vie était belle.

Lorsque je suis devenue cadre, j'ai pensé que j'étais à leur niveau maintenant et que cela était positif.
Erreur !
Mais, je n'ai rien compris, ces mêmes qui me courtisaient secrétaire, ils ont commencé à me regarder différement et les réflexions stupides fusaient de toute part ... bravo ... tu gagnes combien ... quelle réussite ...on m'aimait autant mais beaucoup plus à distance ...

Aujourd'hui, j'ai créé ma société.
Ceux du début qui me courtisaient n'osent plus me regarder !
Je mériterais de trouver un homme à ma hauteur ... heu laquelle ? moi je suis une petite brune d'un mètre soixante à peine.
Alors, je les regarde avec des grands yeux tous ronds. Je ne comprends pas de quoi ils parlent.
C'est que moi je m'en fiche que mon homme soit cadre ou ouvrier ... j'm'en fou complétement.
Pourquoi ce n'est pas pareil pour eux ?
Ceux qui ne me connaissent pas, tant que je ne leur dis rien de ma profession, ils me trouvent charmante, m'invitent, ... mais, dès qu'ils savent, ils reculent de plusieurs pas ...
J'entends tout un tas de stupidité du genre ... "mais quand même ! Tu as fait ça toute seule ?!" ...
Les regards changent, on trouve des excuses, on s'éloigne ... ou on reste mais on cherche à me dominer par tous moyens.

Disons, que le mot tocard est sans doute trop fort et je le retirerais si j'en avais un autre pour le remplacer.

6/10/10 9:36 AM  
Blogger V. said...

Pour ma part, le tocard, c'est celui qui vit avec ses paroles et pas avec ses actes.
Celui qui n'est qu'une façade. Et qui sonne creux.


Un salop qui assume ce qu'il est a tout mon respect.
Envoyer les bons signaux, même s'ils sont déplaisants, est toujours préférable.

7/10/10 5:43 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home