23 septembre, 2010

J'ai fait une analyse ! (2)


Pourtant chez Pépère Jung, tout n'est pas à jeter loin de là et il a eu de bonnes idées que j'aurais moi-même pu avoir en mieux évidemment. Et d'ailleurs la psychothérapie analytique, nom correct du travail que l'on fait dans ce type de cure, n'est pas identique à la célèbre et intuile cure freudienne que l'on appelle psychanalyse.

J'ai bien aimé le caractère de Jung, son côté professeur Nimbus cherchant au-delà des sciences dures les raisons d'être de la psyché humaine, ce travail d'ethnologue passionné et consciencieux. Et puis, c'était une époque où les scientifiques savaient écrire. Aujourd'hui, il faut se contenter des élucubrations de Stepehn Hawking, même si cela me fait chier de me moquer de lui, d'une part parce qu'il est handicapé, mais surtout parce qu'il est capricorne comme moi. Mais bon sa cosmologie est un peu concon.

Dans les archétypes, j'ai adoré les notions d'animus et d'anima. J'ai trouvé le concept très opérant et je suis persuadé que ces développements littéraires de Jung ont une réalité neurobiologique réelle.

En peu de mots, l'animus c'est le pôle masculin que toute femme possède plus ou moins. Chez celles qui ont un fort animus, soit elles l'acceptent soit elles le refusent ou se laissent submerger par lui. Celles qui l'acceptent et le canalisent sont ces femmes équilibrées chez qui l'autorité est naturelle. Celles qui refusent cet animus se replient souvent sur une position de petites filles chouineuses qui se révèlent par moment être de vraies emmerdeuses quand l'animus se réveillent. Et chez celles qui se laissent bouffer par leur animus, là c'est terrible, ça donne des profs sadiques, ou des malades qui s'engagent chez les flics ou les gendarmes pour "casser du mec" et généralement tout mec normalement constitué n'a qu'une envie c'est de leur latter la gueule pour leur apprendre à jouer au mec alors qu'on sent que c'est bidon. La mode est d'ailleurs à ce genre de connes que l'on voit dans toutes les séries française par exemple en fliquettes pures et dures mais qui pleurent sur le lit des qu'elles sont seules. En bref toute femme qui ne canalise pas son animus attire la paire de gifles.

En peu de mots aussi, l'anima c'est le pôle féminin que tout homme possède plus ou moins. Pareil que pour l'animus, une anima doit s'intégrer pour donner un mec sensible qui reste un homme avant tout. En revanche, rien de pire qu'un mec qui refuse son anima, parce qu'il se transforme en caricature de macho alors qu'on devine qu'il retient ses larmes devant la mort de Bambi. De la même manière, la mode actuelle est au mec qui se noie dans son anima et qui devient dè slors une sorte de fiotasse atroce, pauvre petite caricature de fille de douze ans : le métrosexuel par exemple qui veut baiser des tas de femmes mais ne sait pas vraiment les apprécier ni les respecter, le trou du cul actuel qui veut tout sans rien payer comme un petit enfant immature. Très à l'aise dans les séries télés ou le cinéma français, c'est le mythe de l'homme sensible qui n'est en fait qu'un trou du cul se noyant dans la sensiblerie. Tout homme qui ne canalise pas son anima attire les railleries.

Bon, ce n'est qu'un bref résumé mais vous pourrez vous reporter utilement au livre de C.G. Jung "Dialectique du moi et de l'inconscient". Un bel animus ou une belle anima, ça a de la gueule et ça permet d'être comme un Bosendorfer et de faire des arpèges des aigus aux graves sans aucun pain rythmique.

Donc oui, j'ai bien aimé Jung quand même. Et puis j'adore quand mon radar détecte les animus ou les anima mal canalisés, ça crée des failles et des fragilités terribles ! Et moi, je vis tout de même du malheur des gens !

8 Comments:

Blogger Caroline (Caro) said...

Merci, vous parliez souvent de Jung et de l'anima. Comme c'est de la psychomachin chose, je n'ai jamais fait l'effort d'aller consulté wikipédia ! Merci donc de me donner tout un tas de piste pour analyser vers quoi voudrait m'entrainer un psychotruc et je pourrai ainsi jouer à la petite conne de mauvaise foi.

Je suis assez déçue, je pensais que l'anima était autre chose. Je trouve donc que c'est encore plus crétin que Freud, une part d'homme dans la femme et de femme dans l'homme et la part du singe non ?!Ou encore peut on souffrir d'une abscence d'animus ou d'anima. Ah j'ignore au fond si c'est le ou la psy qui va le plus souffrir ou si ce sera belle et bien moi qui va trouvé le temps très long pendant ces séances!!!!

Vous, vous autorisez la présence d'un chat ou d'un animal de compagnie lors de séances, ou feriez une partie de carte ou de jeux vidéos?

On se sent pas minable à vivre grace au malheur d'autrui ? Moi je préfèrerai vivre grace à l'envie d'autrui c'est plus flatteur et tout aussi inutile!!
JE PLAISANTE, et je m'en vais!!!

Bonsoir et bonne nuit

23/9/10 9:53 PM  
Blogger Lucie Trier said...

"En revanche, rien de pire qu'un mec qui refuse son anima, parce qu'il se transforme en caricature de macho alors qu'on devine qu'il retient ses larmes devant la mort de Lorie (...) Tout homme qui ne canalise pas son anima en apportant innocemment du café attire les railleries (...)"

24/9/10 12:40 AM  
Blogger philippe psy said...

@CAro : je n'ai rien compris
@Lucie : je n'ai rien compris

24/9/10 1:54 AM  
Blogger Lucie Trier said...

@Philippe : Moi non plus. Ce commentaire aurait ressemblé à quelque chose s'il avait été posté sous le bon article. Ce ne fut malheureusement pas le cas. Troubles oculaires.

24/9/10 4:12 PM  
Blogger V. said...

"en bref toute femme qui ne canalise pas son animus attire la paire de gifles."
"Tout homme qui ne canalise pas son anima attire les railleries."

---

je ne vois pas pourquoi le casse couille qui se comporte comme la chieuse, il ne se mangerait pas une baffe lui aussi !

(et je ne suis pas flic !)

24/9/10 4:37 PM  
Blogger philippe psy said...

@V. : parce que rien de pire pour un homme que de se faire humilier :)

25/9/10 2:19 AM  
Blogger Caroline (Caro) said...

@V. : parce que rien de pire pour un homme que de se faire humlier" Et oui voici la grande différence entre les hommes et ls femmes !!!! Les femmes aiment l'humiliation c'est bien connu quoique, ils existent des chiffres qui tendraient à le confirmer quelques fois!

25/9/10 9:09 AM  
Blogger V. said...

à Philippe Psy : oui je me doutais bien de cette ficelle...
Mais pour autant se prendre une gifle est il ce qu'il y a de pire pour une fille ?
Une gifle morale est beaucoup plus efficace (à mon avis) et marche pour les deux genres.
Mais peut être l'entendiez vous ainsi également.

25/9/10 9:48 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home