07 septembre, 2010

Mistéry est un blaireau !


Bon, j'ai terminé The pick-up artist de Mistery, le roi de la drague. C'est un honnête boulot d'ingénieur sérieux, d'entomologiste consciencieux, de clerc de notaire laborieux, de comptable sourcilleux, bref le truc même que seul un analysant rêvant d'être un promouvant aurait pu faire. Son maître mot aura été de prouver que la spontanéité cela s'apprend. Cela me rappelle un peu ces jeunes pianistes coréennes, concertistes prodige, dont le pays du matin calme a inondé tous es concours et toutes les scènes classiques du monde entier. Qu'est-ce qu'elle joue bien mais qu'est-ce qu'on s'emmerde à les écouter.

Ceci dit, c'est certain qu'en répétant jusqu'à plus soif les mêmes mesures tous les jours sous l'autorité d'un maître rigide, on ne peut que devenir un bon pianiste. La Chine populaire aura fait de même avec ses athlètes. Et je suis même persuadé qu'avec un père autoritaire et une mère castratrice, loin de toutes tentations, j'aurais pu réussir le concours d'entrée à Polytechnique. Le dressage, comportementalisme de base, a ses vertus. Ça ruine une personnalité mais ça rend performant. Ceci dit cela ne donne pas de talent. Au mieux on devient grand commis de l'état et on prend des décisions sans en comprendre les conséquences.

Le problème c'est que le PUA que nous vante Mistery a ses limites. Son PUA, c'est le parvenu de la séduction, c'est le gosse de pauvre ayant souffert dans son enfance qui se dit qu'une fois adulte, lui aussi pourra devenir un gros beauf et humilier tous ceux qui ne possèdent pas ce que l'argent achète. Finalement plutôt que de suivre les conseils de Mistery, autant s'acheter un Audi TT et aller agiter le porte-clés sous le nez de la fille la plus canon et la plus vénale du club le plus vulgaire, ce sera aussi simple.

Effectivement toutes ses techniques sont excellentes pourvu qu'on ait décidé de devenir un gros blaireau amateur de grosse pute. Car quand il nous parle de HB10, il ne parle pas de la fille la plus jolie mais de la fille la plus jolie et la plus conne. Car soyons sur, même si l'on admet que le génie est masculin, qu'une fille ne serait-ce que normalement intelligente, ne sera jamais assez nulle pour tomber dans le panneau ou alors une fois. Le trip de Mistery c'est de se dire qu'il n'y a pas de raisons que seul Hugh Hefner en croque !

En gros ce que propose Mistery, c'est d'expliquer à un gentil garçon sensible et un peu mal dans sa peau, de se transformer en connard de première pour aller niquer de la pouffiasse à la chaîne. Si l'objectif du type est de se taper de la shampouineuse le samedi soir au Métropolis, alors la recette est bonne. Si en revanche, il attend un plus d'une rencontre qu'une simple éjaculation à la va-vite sur la banquette arrière de sa voiture, ce sera plus difficile.

Parce que tout ce qu'il explique on le sait. N'importe quel mec un peu sensé, sait que face au canon, à tendances hystéro-narcissiques à al sauce secret story, il ne faut pas montrer qu'on la trouve belle car ce serait s'abaisser. Face à ce genre de femelles pathologiques, ne reste plus qu'un jeu de domination soumission un peu basique et assez pauvre. La femelle joue trop la belle alors vous lui mettez un taquet pour lui faire comprendre qui est le maître. Ça doit s'enseigner chez tous les proxos albanais. Tous les mecs un peu sensés l'ont au moins fait une fois leur vie. Et tout mec un peu intelligent a vite compris qu'il n'y avait aucune gloire à attendre à avoir séduit une pauvre conne parce qu'on était plus intelligent qu'elle. Autant aller tirer sur du gibier d'élevage le dimanche à la chasse.

L'essentiel de ma théorie de Mistery c'est de verrouiller sa sensibilité, de devenir aussi con et méchant que sa proie et même plus pour la niquer hardiment. C'est de la recette pour anciens petits gros frustrés , grande perche mal à l'aise dans un corps tout maigre ou boutonneux de terminales C devenus aigris et méchants et prompts à se venger en faisant souffrir volontairement des femmes qui les auront faits souffrir involontairement. C'est la réussite de serial killer sans les emmerdes judiciaires.

Tout n'est pourtant pas à jeter car il y a des trucs à prendre mais bien peu car ce qui pêche c'est le fond. Je pense que les thérapies restent tout de même supérieures en termes de résultat. On peut canaliser sa sensibilité, comprendre ses attentes, travailler sur soi, et cela doit donner de meilleurs résultats. Mistéry de ce point de vue est à la thérapie, ce que le docteur Mengele était à la recherche médicale, un malade mental.

D'ailleurs je ne sais toujours pas si ce type souffre d'un trouble bipolaire ou s'il est simplement hystérique. Je pencherai plutôt pour la seconde solution. Dans tous les cas, cela ne m'étonne pas que ces conneries soient exposées sur des forums informatiques. Il faut être informaticien prépubère et schizoïde pour penser que l'esprit humain soit aussi simple.

Et pourtant j'ai toujours pensé que les gens étaient prévisibles à 99%. Finalement, peut-être est ce 1% qui reste merveilleux, celui qu'ignore ce baltringue de Mistery. Pauvre type, s'il m'avait connu j'aurais pu lui dire comment draguer des hystériques et il aurait perdu moins de temps. Parce qu'elles, elles sont souvent prévisibles à 100%.

Je crois que j'aime trop les femmes pour apprécier Mistery. Ce mec a un t de trop dans son pseudo merdique. Mais je suis content de l'avoir lu.

11 Comments:

Blogger L said...

Voilà un démontage en règle.

Par ailleurs, n'oublions pas que tout ça représente un business considérable. Le but des gourous de la séduction est avant tout de se faire un max de pognon. On retrouve souvent la logique des sectes derrière les multiples "écoles de drague" : un type s'improvise maître en séduction et propose des livres, coaching et séminaires hors de prix. On y retrouve pêle mêle le culte de la personnalité avec le gouru vénéré qui sait, l'accroche (mais pour accéder au véritable savoir il faut payer bien sûr!), l'accoutumance (on en sait jamais assez), la conformisation au groupe (le style vestimentaire sera étrangement familier), et enfin la pièce centrale de l'édifice : la doctrine de l'élu. D'après ce que j'ai observé, le discours pour appâter le chaland se résume ainsi : "une petite minorité d'hommes (alpha male) se tapent la grande majorité des femmes, tandis que les autres (AFC) croupissent dans leur frustration sans comprendre pourquoi. Veux-tu connaître leur secret ?".

La boucle est bouclée: l'impétrant aura la sensation d'appartenir à une communauté secrète et fraternelle en possession d'un savoir puissant, tandis que les autres seront nécessairement des quidams moyens frustrés et méprisés des femmes d'une manière ou d'une autre (comme ils l'étaient eux-même auparavant).

Bref, les esprits faibles y trouveront de quoi se rassurer. Sans doute ils en tireront de véritables bénéfices, il faudrait être stupide pour draguer régulièrement sans progresser. Mais au bout du compte, il ne reste qu’une vérité toute simple : un suiveur reste un suiveur.

7/9/10 5:46 AM  
Blogger monoi said...

Maintenant que vous etes un dragueur de competition, et que vous avez fni le shield, je peux vous recommender Madmen...

7/9/10 8:53 AM  
Blogger emmanuel said...

"Mistéry, de ce point de vue est à la thérapie, ce que le docteur Mengele était à la recherche médicale, un malade mental."

"Ce mec a un t de trop dans son pseudo merdique"

Deux saillies d'anthologie qui ont déclenché chez moi un fou rire incontrôlable.

Sinon, j'ai toujours trouvé que ces types étaient des toxicos de la drague, des addicts pathologiques

7/9/10 10:01 AM  
Blogger Sylvain said...

Etre à l'aise avec les filles, savoir appuyer sur les points déclenchant l'attirance, ça a une très grande valeur pour tout homme. Ce que Mistery offre avec son livre, c'est un petit condensé sur le sujet qui plaira à un esprit masculin analytique. C'est simpliste, bien sûr, mais c'est bien là le but. Et ça ne marche pas qu'avec des poufiasses. A vrai dire, les enseignements du "game" - que ce soit le "inner game" (assurance, confiance en soi, indifférence, sociabilité, dominance...) ou les routines toutes faites - marchent bien mieux avec les femmes intelligentes qu'avec les poufiasses.

Et le "game" n'est pas que pour les "AFC". On trouve de nombreux blogs écrits par des hommes mariés qui disent avoir sauvé leur mariage en appliquant les leçons du "game". Genre ne plus être un blaireau tout gentil qui fait ce que sa femme lui demande, mais être l'homme de la maison, qui prend les décisions tel bon dictateur sympa.

Mistery est un blaireau? Il a fait fortune, il a baisé avec tout un tas de filles au passage, il a aidé des milliers d'AFC, et aux dernières nouvelles il s'est casé et a un gosse.

7/9/10 12:49 PM  
Blogger V. said...

En parler, même pour les critiquer, c'est déjà de trop.

7/9/10 12:50 PM  
Blogger philippe psy said...

@Sylvain : je n'ai pas dit que tout était à jeter. Cependant si le succès de Mistéry est de dire qu'il ne faut pas se comporter en caniche avec une femme,je suppose qu'on le savait déjà. En bref, il ne découvre rien mais théorise. Et pour le reste, les différences culturelles franco-américaines font qu'il propose de draguer la "fille la plus populaire du lycée" que les comédies pour teenagers a popularisé : la blonde cheerleader narcissique. En bref beaucoup de bruit pour pas grand chose. Et le fait d'avoir fait du fric avec pas grand chose n'est pas uen preuve d'intelligence : c'est parfois juste du cynisme. Mais je ne lui reproche pas.

7/9/10 5:03 PM  
Blogger V. said...

Cependant si le succès de Mistéry est de dire qu'il ne faut pas se comporter en caniche avec une femme,je suppose qu'on le savait déjà.


PAN DANS TA FACE
MERCI PHILIPPE !

7/9/10 5:19 PM  
Blogger Sylvain said...

Le succès de Mystery, c'est la simplification. C'est un peu dommage de le critiquer car son oeuvre est simple...

Pour des commentaires un peu moins simplistes autour du game et les liens politico/économico/sociaux, vaut mieux se tourner vers un Roissy http://roissy.wordpress.com

7/9/10 7:59 PM  
Blogger philippe psy said...

Sylvain je n'ai pas tout remis en cause. L'idée était bonne mais il manque un petit quelque chose !

7/9/10 8:34 PM  
Blogger Gabrielle said...

@ Sylvain: "il a baisé avec tout un tas de filles au passage", ok mais quelle est la finalité ? Il a gagné quoi au juste ? Quel est l'intérêt ?


La description faite dans le post me fait froid dans le dos, ça me rappelle purement et simplement un "ami"...

8/9/10 11:34 AM  
Blogger ShT said...

J'adore le concept de commenter un livre sorti il y a plus de 5 ans (date de sorti de la Mystery Method), totalement obsolète en plus. Est ce qu'on verrait sur un blog d'informaticien une critique de "Windows 95 pour les nuls" ?

J'aime bien aussi le sous entendu sur Polytechnique comme si c'était une école que n'importe qui pouvait avoir en s'investissant suffisamment. C'est comme si on disait que n'importe qui pouvait être champion olympique de 100m en s'entrainant 6h par jours

9/11/10 5:58 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home