11 octobre, 2010

Quel pensum !


Pfff, cela faisait longtemps que je n'étais pas allé sur Facebook. Quel pensum ce truc, quelle plaie, quel truc nul, pourquoi y ai-je ouvert un profil. Ah si, je m'en souviens, parce que je ne sais plus qui avait insisté pour que j'y vienne. Pour y faire quoi, je n'en sais rien. Parce qu'après avoir écrit mon prénom, mon nom, mon statut marital et mon boulot et y avoir inséré une photo assez naze, je n'ai pas su quoi y faire.

J'ai reçu des demandes auxquelles j'ai toujours répondu positivement. Même quand je connais à peine les gens ou que je n'en ai pas grand chose à faire, je ne me vois pas refuser une demande d'amitié. C'est mon côté "trop gentil" ça ! C'est vachement dur de dire à quelqu'un qui vous tend la main d'aller se faire foutre, sauf le matin dans le RER quand celui qui vous tend la main vient de massacrer La vie en rose sur un violon désaccordé. Là, je ne donne rien. Mais sur Facebook, vous imaginez ? Un pauvre gars, ou une pauvre fille, qui dans sa nuit solitaire, fait une recherche, tombe sur votre profil et vous envoie un "Veux-tu être mon ami ?". Comment lui refuser d'illuminer sa triste vie par votre simple présence ?

Et le niveau des échanges ! Là, j'ai accepté en amie une demoiselle que je n'avais pas croisée depuis 1994, et qui ne me manquait pas vraiment. Elle a du avoir une promotion et pouvoir enfin s'offrir un ordinateur et une connexion internet ! Et hop, elle se colle sur Facebook et inévitablement me propose d'être son ami, ce que je n'ose pas lui refuser.

Un autre jour que j'avais débarqué sur Facebook et que j'avais vu qu'une amie venait d'écrire quelque chose, j'avais cliqué et étais tombé sur ce que l'on appelle son "mur", c'est à dire l'endroit où elle se répandait avec ses ami(e)s. J'avais été atterré par l'extrême médiocrité des échanges. Ce n'était que blagues foireuses et mièvrerie dignes d'une classe de CPPN dans un collège de sous-préfecture d'une lointaine province que le TGV ne desservirait pas encore. J'avais trouvé tous ses amis que je ne connaissais pas, très laids et complètement idiots. J'avais presque l'impression de regarder par le trou de la serrure pour regarder ce que je n'aurais jamais du voir, de surprendre un moment d'intimité un peu triste et sordide, comme en montre l'émission Confessions intimes sur TF1.

Quand j'apprécie les gens, je crois que je pense plus de bien d'eux-mêmes qu'il n'en pensent eux-mêmes vis à vis d'eux. Et Facebook, en les montrant dans leur triste réalité me les fait paraitre  vraiment moins bien que je n'imaginais. J'ai un côté "metteur en scène" terrible. Autant dans ma vie professionnelle, j'y fais très attention en ne tombant jamais dans le piège de la fameuse "toute puissance". Autant dans ma vie privée, il m'arrive de ne pas y faire attention en exigeant souvent des gens qu'ils correspondent aux rêves que j'ai pour eux. J'ai conscience d'être très pénible avec cela.
Il faut soit que je cesse d'être idéaliste soit que je ferme mon profil Facebook. La seconde solution me semble plus facile à mettre en œuvre.

22 Comments:

Blogger Caroline (Caro) said...

Parfois cela est bien utile. Croyez moi. Même si c'est médiocre, il est rare d'avoir le choix des armes ! De toute façon dans mon cas soit je me tais et je meurs asphyxier soit je me défoule et je meurs de ridicule. Le ridicule face à l'affront, les deux protagonistes y perd je suis d'accord.

Ce qui est pathétique dans confessions intimes c'est cette capacité qu'ont beaucoup de personnes, à regarder ce qui les amusent juste pour se moquer. J'ai toujours ignoré qui était le plus pitoyable le bouffon ou le spectateur?

Ne seriez vous pas le lecteur de Saint Cloud ? Cette question me taraude l'esprit depuis quelques jours!!!

11/10/10 12:48 PM  
Blogger Caroline (Caro) said...

Parfois cela est bien utile. Croyez moi. Même si c'est médiocre, il est rare d'avoir le choix des armes ! De toute façon dans mon cas soit je me tais et je meurs asphyxier soit je me défoule et je meurs de ridicule. Le ridicule face à l'affront, les deux protagonistes y perd je suis d'accord.

Ce qui est pathétique dans confessions intimes c'est cette capacité qu'ont beaucoup de personnes, à regarder ce qui les amusent juste pour se moquer. J'ai toujours ignoré qui était le plus pitoyable le bouffon ou le spectateur?

Ne seriez vous pas le lecteur de Saint Cloud ? Cette question me taraude l'esprit depuis quelques jours!!!

11/10/10 12:48 PM  
Blogger Caroline (Caro) said...

Par ailleurs où est la différence entre s'épancher sur la voie publique et s'épancher chez un psy ? Ce sera toujours de l'humiliation, l'un a le prix du ridicule, de la honte publique l'autre le prix d'une visite. Dans les deux cas c'est toujours de l'exploitation.

Et l'un comme l'autre cela n'apaise en rien, ne résoud en rien les problèmes, mais vous y enferment davantages. Il n' y aucune véritable solution elles ne sont tous que des leurres !

11/10/10 1:47 PM  
Blogger Caroline (Caro) said...

J'ignore si c'est vous ou quelqu'un d'autre. La coincidence fut frappante mai votre propos efficace. Passer d'une crise de nerf et quelques heures après finir par se calmer ? Vous avez un diagnostik à me faire ?.

Vous avez raison c'est bien ridicule. Demain je vais voir un psy! Enfin je prends rendez vous!Promis.Il faut que je parle à quelqu'un de toute façon! Ni facebook ni les blogs ! Enchainez à vie à un psy!! Ils ont tous gagné!

11/10/10 5:20 PM  
Blogger Orage said...

Je suis abasourdie que vous connaissiez les classes de CPPN!
C'est effectivement la poubelle de l'E.N

12/10/10 3:04 AM  
Blogger L said...

@orage: il connait tout. parlez-lui de FPS, il vous surprendra en vantant Half-Life 1, un très grand cru pour n'importe quel connaisseur. Il vous dira même que Far Cry a beau être joli, il n'en reste pas moins médiocre au niveau du gameplay... Ptain, j'étais sur le cul !

Bon reste le trackball, la seule fausse note qui m'a un peu rassuré. FPS = clavier + souris, et c'est tout!

12/10/10 6:15 AM  
Blogger Stephanie said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

12/10/10 10:53 AM  
Blogger Stephanie said...

C'est amusant je viens de lire une brève qui dit qu'un enfant sur quatre est déjà sur Internet avant sa naissance par le biais des réseaux sociaux, car les parents très fiers de cet exploit Hénaurme d'avoir pu se reproduire postent les échographies...Hi hi hi bientôt sur vos écrans les films de l'implantation de la petite graine de vos amis ou cousins "en live" et en HD !

12/10/10 11:04 AM  
Blogger Gabrielle said...

Finalement Facebook ça n'est qu'une lamentable version du Petit Prince ...

Veux-tu être mon ami ? :)

12/10/10 11:17 AM  
Blogger Orage said...

@L
Quelle chance nous avons de le connaître!

14/10/10 11:11 AM  
Blogger Thomas said...

Beuh...
Moi j'aime bien facebook !

14/10/10 6:59 PM  
Blogger Caroline (Caro) said...

Stéphanie : Je vois que vous m'appréciez! C'est la question ou l'avis donné la motivation pour laquelle je me fais rembarré au motif que je serai en proie à une décompensation?

Je m'en vais en tout cas cela fut efficace.

Je rajouterai seulement, au regard du sujet et de la réponse de V,qu'il doit être pathologique lorsque des personnes laissent leur mur ouvert alors qu'ils ont plus de 400 amis ? Ce qui n'en ont que très peu je peux comprendre où ceux qui ont des ennemis ou envie de dire ce qu'ils pensent d'autres qu'ils n'ont pas pour ami. Mais pourquoi ce besoin d'être vu par d'autres que ces amis ? Surtout qu'il est un fait troublant plus le discours est plat ou très puérile plus il y a d'amis pour les lires.

Bonsoir, je ne poserai plus de question ! Au revoir

14/10/10 8:05 PM  
Blogger L said...

@orage: nous aurions encore plus de chance s'il répondait à nos mails ! + ce commentaire ne contient pas de message codé à destination de l'auteur =) +

15/10/10 4:45 AM  
Blogger V. said...

C'est étrange ces personnes qui confondent L et V !
Un manque d'attention ou autre chose de plus profond !!

En tout cas, j'ai rien dit sur Facebook !
J'ai du temps à perdre mais pas à ce point !

15/10/10 1:04 PM  
Blogger Caroline (Caro) said...

L : Désolée. Oui effectvement j'ai confondu. Disons que des pseudos à une lettre c'est rare. Et je m'aperçois qu'en réalité il s'agissait du message de Gabrielle.

Petits troubles occulaires!Cela arrive quelques fois!

Stephanie : J'ai conscience d'escagasser tout le monde. Mais vous ne devinerez jamais où j'étais jeudi matin. Chez un infirmier psychiatre, qui fut très fort. Je ne dirai plus rien sur les psys. Je crois que le plus difficile est de franchir le pas, de passer la porte.C'est juste humiliant et difficile. Ce fut assez un désastre tout de même, mais je crois que je vais devoir y retourner.

Echec et mat. Il a gagné.

15/10/10 10:42 PM  
Blogger Boudeuse99 said...

@Philippe : vous aviez dit fermer votre page facebook ... pas votre blog de mémoire ... sourire.
Oui beaucoup de travail, la grève, la fatigue des honnêtes travailleurs, la statue que l'on vous construit pour la place de la Nation, le projet avec l'adorable capricorne qui vous rendra riche et célèbre, votre livre ... et tout et tout ...
Mais bon ... revenez vite !

17/10/10 6:24 PM  
Blogger Caroline (Caro) said...

Mon intervention a rendu muet mr le psy ? Venez me lire si cela vous amuse, j'amuse suffisamment les voisins, plus on est de fou plus on rit.Je m'en fiche au fond!

S'il s'agit bien de vous, j'aurai aimé avoir un diagnostic ! Je décompense ? Je suis méchante ? Je deviens folle c'est évident.

à "V" et à "L", désolée je me suis encore trompée, décidemment.

Stephanie, je décompense ailleurs vous inquiétez pas!

17/10/10 9:28 PM  
Blogger phoenix said...

Aucun rapport avec votre post sur facebook (même si votre phrase concernant les CPPN des coins reculés vient à la fois de me faire pleurer de rire et me rappeler mes années collège). Juste un petit com pour vous dire que je vous lis depuis plus d'un an. J'ai eu pas mal de problèmes pro et privés, et j'ai toujours pensé que les psy étaient des êtres étranges qui se contentaient de hocher la tête en encaissant les sous. Puis bon, à force de vous lire (même si je déteste votre misogynie!!) j'ai révisé mes positions, et la semaine dernière je suis allée raconter mes misères et poser mon sac trop lourd chez une de vos consœur. C'est bien ce blog qui m'en a décidé, et je vous en remercie, vivement, mon sac est bien moins lourd, ou du moins je vais savoir le porter sans souffrir. Merci encore.

18/10/10 3:35 AM  
Blogger Orage said...

J'ai lu que les troubles maniaco-dépressifs avaient changé de nom et que c'était maintenant un "désordre bipolaire".
Peut-on savoir pourquoi?

18/10/10 2:31 PM  
Blogger Stephanie said...

Comment peut-on être idéaliste et psy ?
Moi passe encore je vis recluse et loin du réel...mais vous ?
Il faut remettre un zeste de détachement dans la soupe ou dans le vin !

19/10/10 2:40 PM  
Blogger Marino said...

"Facebook" ou "Fessebouc"

20/10/10 6:34 PM  
Blogger philippe psy said...

@Marino : cela me fait plaisir de vous revoir ici. Surtout que votre fille s'y fait rare. Et puis je voulais faire une petite blague mais elle n'a pas voulu. Vous lui demanderez pourquoi :) En plus puisque je parle de Facebook, elle avait osé me virer de ses contacts !!! Pff elle est terrible !

21/10/10 1:48 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home