02 mai, 2014

Douance et Zébritude !


J'ai un patient qui me parlait des Zèbres. Je connaissais un peu ce terme parce que je crois que c'est la définition que donne Jeanne Siaud-Faschin, l'auteur de Trop intelligent pour être heureux, des surdoués. Alors de la même manière que tout le monde se trouve artiste, tout le monde s'est trouvé surdoué. C'est sans doute un phénomène de mode qui permet à certains d'entourer d'oripeaux de dignité leur mauvaise insertion sociale. Mais j'avoue ne pas bien connaitre les Zèbres. J'ai été invité une fois à une de leur soirée et je n'ai pas été conquis. J'y étais allé avec mon ami GCM et on avait bien rigolé à défaut d'y rencontrer beaucoup d'intelligence exceptionnelle. Ceci dit le champagne était bon et l'endroit sympathique.

D'ailleurs, la dernière fois qu'en vérifiant mes statistiques et que j'ai eu des liens venus du forum des Zèbres, on me traitait un peu de gros con, sans doute parce que j'avais pointé du doigt la nécessité de faire la différence entre l'histrionisme pénible et la douance. Se regarder le nombril voire carrément l'anus n'est pas forcément le signe d'une grande intelligence mais plus souvent le signe d'un esprit tout empli de lui-même comme le sont souvent les adolescents pour lesquels les tourments de l'âme sont une soue délectable dans laquelle ils se vautrent tels de jeunes marcassins gloutons. De mon côté, j'admets tout à fait que l'on puisse me traiter de gros con. On est toujours le con de quelqu'un.

Dans la même veine, les hystériques incapables de penser mais tout juste d'éprouver sont sujets à ces délectations moroses, qui aux siècles précédents les auraient amené à écrire des vers mièvres, et qui aujourd'hui les font s'étaler sur les forums ou dans les émissions de télévision au mépris de toute dignité et pudeur, en étalant leurs états d'âmes. Bref la douance, c'est surtout complexe pour les imbéciles et cela ne se résume pas forcément à un test de QI. En revanche, la seule hypersensibilité ne suffit pas à qualifier le surdoué. D'ailleurs la grande intelligence confinant toujours à une sorte d’androgynie de caractère, cette hyper sensibilité concerne plutôt les hommes tandis que les femes brillantes seront plutôt bourrines et adeptes des jugements définitifs.

Rassurez-vous, je ne veux pas me placer au-dessus de la mêlée. J'ai eu mon lot de ruminations quand j'étais jeune et que je me trouvais incompris. Moi aussi j'ai fait mon théâtre mais comme je suis un sombre capricorne, c'était essentiellement une pièce que je me jouais intérieurement et dans laquelle j'étais forcément un génie incompris. Depuis que j'ai pris la saine réaction de me dire "ta gueule Philippe, tu verras bien", c'est vrai que ça va beaucoup mieux. J'ai depuis pris conscience qu'effectivement on reconnait l’arbre à ses fruits.

Alors, même si je les comprends, les tourments de l'âme ont tendance à m'ennuyer prodigieusement. Heureusement que je sais couper court quand mes chers patients m'emmerdent avec ça parce que sinon, j'aurais cessé ma profession. Bref, il y a un temps pour geindre et un temps pour s’arracher les doigts du cul et faire quelque chose. Avec moi, Goethe aurait fait un métier sérieux comme la maçonnerie ou l'expertise comptable et n'aurait jamais écrit Les souffrances du jeune Werther !

Alors qu'est-ce que la douance ? Finalement, la douance c'est simplement traiter des informations plus rapidement que la moyenne des autres individus. Non comme une machine, ce qui ferait qu'un ordinateur serait doué, mais comme un être humain doté d'une sensibilité puisqu'il a été prouvé que la pensée et l'émotion devaient se conjuguer pour être efficaces. Cela s'observe dès le plus jeune âge par un apprentissage plus rapide.

Pour le reste, on a pu noter qu'il pouvait exister une dyssynchronie, c'est à dire une rupture entre le développement des capacités intellectuelles hors normes et celui du niveau psycho-affectif qui reste indépendant de celles-ci. Le surdoué peut se sentir anormal par sa manière de voir le monde, trop lucide et réfléchie, et ne pas développer d'habiletés sociales qui réclament souvent plus de spontanéité que de réflexion et surtout de fréquenter des petits camarades de son âge.

Enfin, lorsqu'il n'est pas détecté, on attendra du surdoué des capacités normales qu'il ne peut produire.  Il s'ennuiera et ne donnera jamais ce que ses capacités promettaient. A l'inverse, s'il est détecté, on peut aussi exiger de lui des résultats en adéquation avec son intelligence, l'entraîner comme un cheval de course, tout en négligeant cet équilibre psycho-affectif.

Bref, le surdoué est un individu aux capacités intellectuelles au-dessus de la moyenne tandis que son niveau psycho-affectif, directement corrélé aux expériences de sociabilité déterminant les habiletés sociales, est souvent à la traîne. Il s'ensuit que le surdoué sera, selon qu'il soit introverti ou non, soit affligé d'une sorte de repli autistique afin de se protéger d'autrui, soit au contraire totalement investi à l'extérieur afin de réduire cette dyssynchronie.

A défaut d'éléments de comparaison, le surdoué aura du mal à s'autoévaluer ce qui l'entrainera à avoir une piètre image de lui-même, selon qu'il se sente intelligent et ait réalisé des performances en adéquation avec ses capacités, mais mal intégré et comprenne le prix à payer pour sa différence, soit qu'il ait réalisé des efforts pour s'intégrer au groupe des "gens normaux" au prix d'un grand gâchis intellectuel. Il s'ensuit donc que la dépression et l'anxiété est assez classique chez les surdoués.


Pour le reste, on peut définir l'intelligence comme l'ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir ces relations entre elles et d'aboutir à la connaissance conceptuelle et rationnelle (par opposition à la sensation et à l'intuition). Elle permet de comprendre et de s'adapter à des situations nouvelles et peut en ce sens être également définie comme la faculté d'adaptation.

Et ça, c'est important de souligner que l'intelligence doit permettre de s'adapter. Cela ne signifie pas que l'adaptation au monde tel qu'il existe soit parfaite  mais qu'au moins le surdoué soit capable de recréer un petit monde dans lequel il se sente bien. Personne n'est obligé de fréquenter des abrutis ! Dans tous les cas, l'intelligence doit permettre de faire quelque chose de sa vie. Si les capacités intellectuelles hors normes donnent juste le droit de s'asseoir sur ses mains, en se lamentant, autant être le roi des cons ou désespérément normal.

Bref, si je ne connais pas grand chose des zèbres et que j'ai toujours un peu de mal à comprendre ce que cela signifie exactement être un zèbre, je crois bien connaitre la douance et savoir la détecter lorsque j'ai un surdoué face à moi. Ça pulse, ça répond du tac au tac, ça possède une lucidité hors du commun, une sensibilité remarquable, un vrai sens de l'humour. Mais comme c'est habitué à ne pas en foutre lourd du fait de ses capacités, le surdoué chouine aussi beaucoup, résiste mal à la frustration, s'énerve, se plaint ! Finalement, ils sont plus touchants que vraiment pénibles même s'il faut avouer qu'ils sont un peu chiants du fait de leur inertie. Sitôt sortis de leurs putains d'études et de leurs réflexions personnelles et lâchés dans le grand monde, ils prennent conscience que l’intelligence n'est pas tout !

Mais bon, quelque soit leur QI, il va bien falloir en faire quelque chose de cette intelligence. La Fontaine parle de tout cela dans sa fable du Lièvre et de la tortue :  rien ne sert de courir il faut partir à point. Et comme faisait dire Audiard à Maurice Biraud dans Taxi pour Tobrouk : je crois docteur que l'homme de néanderthal est en train de nous la mettre dans l'os, deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche.

Comme quoi, l'intelligence, oui bof. Encore faut-il qu'elle serve à quelque chose. L’ordinateur le plus performant sans système d'exploitation ne sert pas à grand chose.



14 Comments:

Blogger Petit Zèbre said...

Tu es beaucoup plus vieux que moi, beaucoup plus sage et tout, alors je suis toute intimidée.
Puis tu es psy aussi du coup cela impressionne un max l'humble lectrice que je suis.

Ne te fâche pas STP mais il faut que je te dise à quel point ton article m'a surprise.
J'étais persuadée que Google était ton ami à toi aussi.
Comme quoi, tu vois, il est facile de fourvoyer parfois !
J'étais sûre qu'il l'était au point de t'aider à trouver les bonnes informations sur la douance quand tu le sollicitais.
Mais j'ai du me tromper.
A priori vous êtes bien fâchés.
A moins ... qu'il ne soit tout simplement en vacances ?
:-)

-------------------> oki je sors !



PS : merci de l'énorme éclat de rire.

2/5/14 6:22 PM  
Blogger philippe psy said...

@Petit Zèbre : non du tout, je ne connais rien à la zébritude. On l'a simplement évoquée devant moi. Je pense que c'est un terme de Siaud Faschin. Sinon, qu'on m'en donne une définition que je me ferais un plaisir de publier à la suite de cet article.

2/5/14 8:33 PM  
Blogger menvusa gerard said...

Franchement je dois reconnaitre que vous n'ecrivez pas que des conneries;chapeau l'artiste!

2/5/14 8:41 PM  
Blogger menvusa gerard said...

merci Philippe ;)

2/5/14 8:59 PM  
Blogger Petit Zèbre said...

Bon, tu ne connais rien à la douance non plus d'après ce que je vois d'écrit dans ton article.
Enfin, je dis ça, je ne dis rien.

Oki ! Pas la peine de me pousser !
Je vais faire de l'autopedocuthérapie et je me sors toute seule cette fois à coup de pied dans le cul !!!
Non mais !
Quelle imputente ce Petit Zèbre !
Pfffffffffffffffffff !!!

Ptdr.

2/5/14 9:31 PM  
Blogger Petit Zèbre said...

Bon, ben ...
voici un lien
http://www.lexpress.fr/styles/psycho/adulte-surdoue-comment-gerer-la-difference_1320964.html
Dans l'encadré, même si l'article n'est pas tout à fait exact, à droite bleu/gris, il y a une définition assez juste.

Je ne sais pas si mon dernier commentaire est passé ou pas.
mais grosso modo, pour la douance, je donnais des liens que ce soit douance.be ou le rapport du CNRS sur le sujet.
Mais bon, il y a plein d'autres choses sérieuses et Google est notre ami à tous pour les trouver.

Puis je donnais mon avis sur JSF.
J'avouais que je trouvais sa stratégie fine et astucieuse.

Comment se faire un max de tune en 5 leçons :
1- créer de toute pièce le mythe d'un surdoué malheureux et maudit
et au passage, ramasser plein de fric en vendant tout plein de livres fourre-touts dans lesquels tout le monde d'un peu "hors normes" peu se retrouver.
2- créer des centres pour les dépister et faire des semblants de thérapies malgré tout et bien qu'à la base le surdoué soit maudit
et faire plein de fric au passage
3- proposer une solution malgré tout, dans un 3ème temps, qui est la méditation de pleine conscience (truc très à la mode)
en faire un livre et en vendre plein aussi voire faire des conférences pour expliquer (voir sa dernière conférence)
4- orienter le surdoué malheureux, dépisté, mais en capacité d'être sauvé maintenant vers des structures adaptées (voir l'annonce de la mise en place en avril de sa dernière structure)
C'est qu'il serait trop con de laisser la manne s'échapper !
5- à mon avis bientôt elle proposera des stages et séminaires

D'ici que comme Raymonde Hazan, elle ouvre un truc de rencontre amicale et ++++, il n'y a qu'un pas.

Bref ! Rondement mené !
On crée le problème et on propose la solution !
Je dis chapeau !

Bon désolée si mon com s'est trouvé en multiples exemplaires.
Mais bon, je ne suis pas très adroite en général et encore moins avec un ordinateur sous les doigts.

Et je sors pour de vrai !!

2/5/14 10:06 PM  
Blogger Margaux Clare said...

Ah bah bravo ! A cause de vous je viens (enfin) d'accepter le test de QI que mon psy m'offrait (enfin, "à cause de vous", ou de la bouteille de whisky mise en jeu aussi, peut-être) !

3/5/14 11:43 AM  
Blogger Adès Rahmani said...

Mmmmh..je ne connaissais pas la zebritude....suis perplexe...ça à l'air calvaire social à vivre...? ça existe les zèbres calmes et sereins? Sinon C'est où qu'on enlève les piles? ;)

3/5/14 1:47 PM  
Blogger philippe psy said...

@Ptit Zèbre : bon cela me semble fumeux mais je ne connais pas la définition exacte du zèbre. Ceci dit si cela permet aux gens d'être heureux :)

3/5/14 6:56 PM  
Blogger Le Touffier said...

Menvusa, je suis bien d'accord avec vous, Philippe n'écrit pas que des conneries, il en dit aussi.

Et comme les auditeurs qui rêvent d'entendre leur mail lu à l'antenne, j'ajouterais "mais je sais que vous ne diffuserez pas ce commentaire lucide".

3/5/14 11:25 PM  
Blogger Petit Zèbre said...

@Philippe : toujours ce fichu problème de commentaire donc si celui-ci est un doublon, merci de le supprimer.

Qu'est-ce qui est fumeux ?
La définition du Zèbre ?
Bien un Zèbre n'est qu'un surdoué ni plus ni moins.
Simplement dans surdoué tu as une notion de supériorité qui est archi fausse ne t'en déplaise et certains ont préféré des mots différents.
Les surdoués sont juste des personnes câblées différemment des autres (pensée non linéaire et au moins une des 5 hyperstimulabilités) ce qui ne les rend pas meilleures ou pires, juste différentes.

Sur les sites, groupes, forums, dans les cabinets des psy, on ne voit que des surdoués qui sont en souffrance.
Cela ne veut pas dire que la douance est une souffrance mais juste que l'on y voit des surdoués dont le point commun est la souffrance.
C'est ainsi que chez les AA, tu as de grandes chances de rencontrer des personnes avec un problème d'alcool, ce qui ne signifie pas que tous ceux qui boivent un verre ont un problème de dépendance à l'alcool.
Mais à force de ne lire que les bêtises de JSF, de fréquenter des forums, des groupes, ... où les surdoués en souffrance rencontrent d'autres surdoués en souffrance, les surdoués en souffrance s'imaginent que la souffrance est une conséquence de la douance, ce qui n'est pas le cas.
Cela l'est d'autant moins que si un surdoué a une capacité de souffrir plus que les autres, il a également l'autre pendant à savoir, une capacité de résilience et une capacité à être heureux plus forte.
Et finalement, ramené aux capacités des autres, proportionnellement le rapport est identique.

La plupart des surdoués heureusement, sont bien intégrés dans la société, n'ont pas de soucis avec eux ou les autres et ne se posent même pas la question de la douance.

C'est un diagnostic clinique qui montre la douance, le test est accessoire et ne fait que confirmer (ou pas d'ailleurs) le diagnostic et donner des précisions sur le fonctionnement.
Puis le test de QI prête à polémique.
Il n'est pas fiable, ne teste qu'une partie des intelligences, est orienté et calibré pour juste un type de population, et surtout suivant celui que l'on passe, on a des résultats totalement différents.

Concernant l'hypersensibilité, elle n'est pas une hyperstimulabilité.
Elle est la conséquence de l'hyperstimulabilité émotionnelle qui serait mal gérée et qui entrainerait une sensibilité supérieure à la norme soit mais pour des personnes en capacité de supporter une sensibilité supérieure justement.
Elle ne devient "trop" ou "hyper" qu'en cas de souffrance.
Tous les Z n'ont pas une hyperstimulabilité émotionnelle et tous ceux qui l'ont ne sont pas "hypersensible".

Quand à l'intelligence, en soit dire que l'on est intelligent est un non sens absolu.
Il n'y pas d'Intelligence mais une multitude d'intelligences possibles, chacun en possédant à un niveau développé plusieurs.
C'est la théorie des intelligences multiples et Google orientera ceux qui ont envie de savoir sur les bons liens.
Mais si on devait mettre en avant une intelligence parmi toutes, je mettrai en avant la capacité d'adaptation sociale.
En effet, être surdoué et avoir un QI énorme ne sert à rien si on arrive pas à être bien avec soi et avec les autres.

Bon, il y aurait beaucoup de choses à rajouter d'autres mais pas sur un commentaire de blog.

5/5/14 1:11 PM  
Blogger Adès Rahmani said...

@petit zebre: merci pour toutes ces précisions précises justement.Une analyse qui me semble judicieuse.

12/5/14 9:56 PM  
Blogger Luen said...

@Petit Zèbre : Coucou !

Je dois dire que c'est intéressant de trouver quelqu'un comme toi sur un forum ^^

Tu dis qu'il y a beaucoup de choses à rajouter et j'avoue que ça m'intéresserais de savoir quoi !

Si jamais tu retombe sur ce site un de ces jours, contacte-moi ! (je crois que y'a mon adresse mail si tu clique sur mon pseudo)

8/5/15 3:52 PM  
Blogger Nafy-Nathalie D. said...

@Luen : ça fait plusieurs mois que je suis passée à autre chose. L'idée seule de replonger dans tout ça m'ennuie déjà. Je suis sûre que tu pourras trouver un interlocuteur passionné ailleurs. Désolée de ne plus pouvoir t'être utile.

9/5/15 10:31 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home